Aide aux proches

Counselor, talking, therapist.

Voici les attitudes et actions positives à adopter pour aider une personne ayant des tendances suicidaires:

Prendre la personne au sérieux, en évitant de se moquer d’elle, de moraliser ou de la mettre au défi;

Prendre le temps d’ÉCOUTER sa détresse;

Lui faire part de nos inquiétudes à son sujet;

Vérifier si la personne pense au suicide et, dans l’affirmative; chercher à savoir comment, où et quand elle entend passer à l’acte. Plus le plan est précis, plus il faut être énergique et agir rapidement dans l’aide à apporter;

Soutenir la personne dans sa démarche de recherche de solutions tout en respectant nos limites et en évitant de tout faire à sa place;

Si vous vous sentez incapable d’agir, assurez-vous qu’une autre personne le fasse;

Dans toutes les situations, ne restez pas seul(e) à intervenir.
N.B. Garder le secret qui nous a été confié risque de limiter les interventions possibles et de nous faire porter seul la responsabilité du mieux-être de l’autre. Engageons-nous à être discret dans nos démarches pour obtenir de l’aide, car il y va du respect de la personne qui souffre

Ne restez pas seul avec le secret.

Remettez-lui les coordonnées de la ligne d’intervention en prévention du suicide, accessible 24 heures par jour :

1-866-APPELLE (1-866-277-3553).

Encouragez la personne à aller chercher de l'aide auprès d'un organisme ou d'un établissement de son milieu (centre de prévention suicide, CSSS, médecin, etc.).

Comme proche, allez chercher de l'aide pour aider l'autre.

Que faut-il éviter ?

 

Ne moralisez pas ou ne donnez pas vos recettes de bonheur à la personne suicidaire, car chacun a sa façon de vivre et sa conception du bonheur selon son vécu, sa personnalité. Ne lui dites pas de ne plus penser à la mort.

Ne faites pas de promesses que vous ne pourrez pas tenir.

N'oubliez pas de respecter la personne suicidaire, de vous respecter, de tenir compte de vos possibilités et vos propres limites face à cette dernière et à la situation.

Ne minimisez surtout pas la gravité de ses problèmes.

Ne restez pas seul dans vos actions, parlez-en avec d'autres afin de bâtir un réseau de prévention. Parlez de ce que vous vivez, de vos émotions. Méfiez-vous du mieux-être soudain alors que rien n'a été modifié. Cela peut représenter un signe avant-coureur d'un geste suicidaire. En cas de doute, parlez-en ouvertement.

Les commentaires sont fermés.